La « Crème de la Crème » des étudiants à votre service

le 16/04/2016 à 16h40

Partager cet article:

Crème de la crème met les étudiants des grandes écoles françaises au service des entreprises.

La fine fleur des étudiants français (HEC, Paris 1, École Polytechnique, Centrale, ESSEC, Sciences-Po Paris et Paris Dauphine) se met ainsi en quatre pour répondre aux demandes des entreprises et des particuliers. Les clients peuvent déposer sur le site web n'importe quelle demande de service professionnel qui pourrait être satisfaite par l'un des étudiants inscrits : business plan, étude de marché, stratégie de communication, logo, réalisation de vidéo, audit, site web ou appli, développement de logiciel... Les devis sont communiqués par les étudiants dans un délai maximal de 48 h. Ils incluent la commission dûe à Crème de la Crème. La startup prélève en effet une commission de 10 à 15 %, le reliquat est versé à l’étudiant qui a traité la demande. Les prix varient en fonction du degré de compétences requises par la demande et peuvent grimper jusqu’à 10 000 euros. La startup a souscrit une police d’assurance qui couvre la responsabilité civile des étudiants.

Les entreprises  qui font appel à ce service restent confidentiels, Crème de la crème jouant les intermédiaires avec les étudiants. Ceux-ci travaillent sous leur statut d’auto-entrepreneur, la startup les aidant à obtenir ce statut. Le site web permet de noter les étudiants, les clients laissent des commentaires afin de valoriser les compétences de chacun sur le modèle de sites comme AirBnB ou BlaBlaCar.

La startup a été créée mi avril 2015 par Théo Dorp (COO, Edhec) et par Jean-Charles Varlet (CEO, Essec) tous deux à l’origine du projet,  ainsi que par Romain Abidonn (CTO , école 42). Les fondateurs se sont inspirés du service Magic qui permet de commander n’importe quel service, en l’adaptant aux compétences des étudiants.

Les clients de Crème de la Crème, sont pour l’essentiel des TPE/PME avec toutefois quelques grandes entreprises. Pour les entrepreneurs, Creme de la Creme présente le gros avantage de décloisonner le service des grandes écoles. En un an d’existence, la start-up a séduit 4 000 étudiants et près de 500 entreprises parmi lesquelles Addeco, Airbus, Axa, Pernod-Ricard, SNCF…

Crème de la Crème vient de boucler son premier tour de table de 350 K€ auprès d’Essec Ventures, de Takara Capital, ainsi que de plusieurs business angels parisiens afin de renforcer son équipe et booster son développement commercial. La plate-forme web espère ainsi multiplier par 10 sa base d’étudiants autoentrepreneurs et atteindre un chiffre d’affaires de 1 M€. Crème de la Crème, actuellement composé de 6 collaborateurs, prévoit de recruter entre 5 et 10 personnes d’ici la fin de l’année, principalement des commerciaux et des développeurs. Elle vise un chiffre d’affaires de 200 K€ pour 2016.

Crème de la Crème prépare le lancement de nouvelles plateformes en Europe avec en ligne de mire une implantation "dans les deux ans" à Harvard, là où est né il y a 10 ans Facebook...

Posez une question publique
Aucune question
Votre nom :

Votre e-mail :

Votre question :