Comment correctement « pitcher » sa start-up

Ce qu'il faut retenir

- Rédiger un executive summary

- Préparer soigneusement son pitch en fonction de son auditoire

- S'informer à l'avance sur le public 

- Se montrer concret et simple

- S'entraîner à haute voix

- Se passionner pour son projet

 

Avoir une bonne idée et l’énergie pour  la concrétiser ne suffit pas pour réussir. Encore faut-il être capable de l’expliquer et de la vendre pour séduire des associés, des investisseurs, des partenaires…

Savoir « pitcher » permet de réunir une équipe performante et complémentaire, lever des fonds et mener à bien son projet.

A travers l’accompagnement de porteurs de projets et l’assistance à de courtes présentations de startups (pitchs), j’ai synthétisé 5 recommandations majeures pour réussir son pitch.

1. Etudier sérieusement le marché, la concurrence, identifier les facteurs clé de succès puis participer activement à l’élaboration de son teaser (executive summary) afin de parfaitement maîtriser son projet.

2. Rédiger un teaser (courte présentation pdf) clair, concis (pas de longs textes) et argumenté (avec des images, des chiffres et des références) pour donner envie d’en savoir davantage et montrer le sérieux du porteur de projet.

3. S’informer à l’avance sur le public « pitché » afin d’adapter son discours et susciter plus facilement l’intérêt.

4. S’entraîner à exposer son projet à haute voix, si possible face à des personnes, en quelques minutes, en termes choisis (utilisez des mots simples et bannissez le jargon) et à répondre aux principales questions/objections permet de roder son discours et de se donner aisance et confiance.

5. Se passionner pour son projet, mettre le ton, l’humour et l’émotion séduisent et suscitent la sympathie de l’auditoire. Raconter une histoire pour accrocher l'attention de l'auditoire. 

 

Le teaser sert de support au pitch. Il est particulièrement important pour provoquer l’intérêt de l’auditoire. Utilisez des images et des schémas pour favoriser la compréhension immédiate. Servez-vous d’analogie pour expliquer un concept. Soulignez les « plus » du projet. Structurez de manière pédagogique le document.

Un mauvais pitch peut compromettre une aventure entrepreneuriale réunissant pourtant de vrais atouts. Cet exercice ne s’improvise pas et mérite une préparation la plus professionnelle possible. Cela se voit !

 

Stéphane LEPINE

Postez un commentaire
Aucun commentaire
Votre nom :

Votre e-mail :

Votre commentaire :