Cap sur la bourse des PME

le 28/05/2012 à 20h57

Partager cet article:

 

On en parle peu, mais elle existe, la bourse des PME et même des TPE. Elle s'appelle le Marché Libre de NYSE-Euronext / Paris. Parce qu'elles y perdent le contrôle du financement, les banques y sont peu favorables et n'en font aucune promotion mais, pour les entreprises, c'est une véritable opportunité. Créé en 1997, successeur de l'ancien "hors-cote", ce marché libre a attiré, à ce jour, plus de 300 sociétés, ce qui n'est pas rien et ne justifie certainement pas l'obscurantisme dans lequel il est tenu.

 

Facile et peu onéreux

Facile d'accès, grâce à une procédure simplifiée d'admission, d'un coût d'entretien peu significatif - quelques milliers d'euro par an - et ne nécessitant pas la mise en œuvre de normes comptablesinternationales, ce compartiment de la cote devrait séduire de plus en plus d'entreprises à l'avenir.

On peut y lever des capitaux auprès d'investisseurs qualifiés, de professionnels du placement et même, sous certaines conditions, du grand public. Lorsqu'on est une entreprise en croissance, même petite, capable de tenir les objectifs annoncés, la bourse a bien des avantages :

-    Il est possible d'y lever régulièrement de nouveaux capitaux,

-    Elle donne une bonne visibilité de l'entreprise vis-à-vis de la communauté financière,

-    Face à ses fournisseurs et ses clients, elle garantit une respectabilité certaine.

 

Que faire pour bénéficier de ces avantages considérables ?

-    Etre en croissance dans un marché en croissance,

-    Piloter un vrai projet et s'appuyer sur des réalisations conformes aux objectifs poursuivis,

-    Traiter ses actionnaires comme ses associés proches, en étant transparent, en les tenant régulièrement informés de la marche des affaires, en les récompensant de leur fidélité par des dividendes, mêmes légers, ou des distributions d'actions.


Ce n'est pas la taille qui compte, sur le marché libre, c'est la qualité du projet, de l'entreprise et de son dirigeant.

 

Pour réussir son introduction en bourse, prenez un bon conseil

Il faut - c'est essentiel - choisir un conseil solide et compétent.

Son rôle, en tant que conseil du dirigeant, va consister à l'accompagner pendant tout le processus de préparation jusqu'au jour de la cotation, puis à l'assister dans sa communication et dans la recherche d'investisseurs.

Il réunira, au service du chef d'entreprise, toutes les compétences nécessaires à jouer ce rôle à ses côtés : commerciales, financières, juridiques, comptables, fiscales, de communication. Il devra aussi disposer d'un carnet d'adresses étendu d'analystes financiers, de journalistes économiques et d'investisseurs, tous intervenants nécessaires à la réussite du projet.

Pour éviter tout conflit d'intérêt, ce ne sera ni une banque ni un organisme de crédit ; il n'aura pas vocation à prendre des participations dans les entreprises.

Enfin, dans l'idéal, il aura, non seulement, l'expérience des introductions en bourse, mais il aura aussi une bonne connaissance de l'entreprise pour avoir lui-même, au cours de sa carrière, pratiqué la direction de PME. C'est à cette condition qu'il pourra facilement communiquer avec son client sur des bases pratiques.

 

Un accès facilité à d'autres financements

L'intérêt d'être en bourse, pour une entreprise performante est double. Outre les capitaux propres qui, selon des critères spécifiques à chaque investisseur, peuvent se porter sur l'entreprise devenue visible grâce à sa cotation, il sera désormais possible de négocier des emprunts un peu plus sophistiqués que les classiques emprunts bancaires qui, comme leur nom l'indique, sont limités aux banques.

Etre coté, c'est aussi pouvoir proposer des obligations convertibles, par exemple, auprès d'un public d'investisseurs qualifiés ou de fonds d'investissements hors du champ bancaire, et donc augmenter sa capacité financière sans forcément abandonner tout de suite une trop grande part du capital, ni renoncer aux crédits de caisse ou de mobilisation traditionnels bancaires.

 

On ne va jamais trop tôt en bourse !

 

 

Alain GOETZMANN

Président Delta Inter Management

Delta Inter Management

 

Posez une question publique
Aucune question
Votre nom :

Votre e-mail :

Votre question :