Prix de revient et stratégie

le 02/03/2012 à 21h00

Partager cet article:

 

Plus qu'un outil qui permet de faire des constats, un système de prix de revient efficace et performant doit aussi et avant tout être un moyen de pilotage de la rentabilité actuelle et future de l'entreprise. Encore faut-il que les informations qu'il traduit reflètent  la réalité.

 

Une structure à l’image de la réalité

La structure générale d'un système basé sur l'analyse du coût complet de prix de revient devrait se  rapprocher de celle du compte de résultat ou sont comparées les charges et les ventes pour déterminer la marge. Beaucoup de facteurs ont un impact significatif sur la formation du résultat et doivent être pris en considération dans la structuration du système de prix :

  • part de la matière première / composants achetés à forte valeur ajoutée
  • taux d'utilisation et efficience des installations 
  • taux d'activité de l'entreprise, comment répartir les charges fixes? 
  • part des amortissements matériels et immatériels
  • influence des coûts logistiques aval et amont
  • etc.

Tous les facteurs constitutifs de la chaine de création de valeur de l'entreprise doivent pouvoir êtres identifiés. 

 

L’importance d’une segmentation sur mesure

Il n'existe pas de modèle standard d'entreprise et chacune à ses propres atouts et son organisation, d’où l'intérêt tendre vers le "sur mesure".

 

La segmentation horizontale et la structure

Quelle que soit l'activité elle fait état des mêmes composantes :

achats, main d'œuvre, coûts de production, frais de structure, prix de revient et marge.

Le "sur mesure" intervient dans les choix de la répartition spécifique des charges des services support (achats, logistique, R&D, méthodes, commercial,…) taux, contenu, coefficients.

Les règles de répartition de ces différentes familles de coûts sont à apprécier en fonction de la complexité et la taille de la structure mais aussi en fonction des niveaux de détails que l'on recherche à avoir.   

 

La segmentation verticale et les métiers

C'est  le reflet des métiers, des installations ou de la structure productive

A chaque type d'activité une répartition spécifique des charges, elle sera différente entre un atelier de fonderie et une activité uniquement centrée sur l'assemblage par exemple. Chaque activité devra alors être analysée spécifiquement.

Dans des entreprise où cohabitent plusieurs métiers, un système de remontage de coûts spécifique sur la partie coûts de production est souvent concevable.

Un point de vigilance cependant, sur le suivi et la mise à jour des taux ou des coefficients utilisés, ce qui demande une attention particulière sur les évolutions du cadre productif et les ressources nécessaires (contrôleur de gestion, DAF,..).       

 

Identifier les moutons noirs et les vaches à lait

L'objectif d'un système viable de prix de revient reste le pilotage de la rentabilité des activités.

Obtenir une image pragmatique des performances économiques de chaque produit ou famille de produit permet d'évaluer leur contribution sur le résultat de l'entreprise.

 Cette analyse permet aussi d'identifier et de mettre en lumière les secteurs ou les produits sources des coûts excessifs. Ne pas prêter suffisamment attention à l'ensemble des coûts comporte de nombreux risques :

  • le risque de ne pas chercher à les réduire,
  • le risque de ne pas prendre conscience de dysfonctionnement sources d'une détérioration de la situation financière de l'entreprise
  • le risque de fixer un prix trop bas source de pertes.

 

La projection de l’entreprise dans son avenir

Enfin la structure des devis doit permettre une véritable projection de l'entreprise de demain et les leviers objectifs de la politique commerciale.

L'identification des leviers technico-économiques permet d'avoir les moyens de faire varier les paramètres de prix de revient influant le prix final ceci afin d'aider le dirigeant à arbitrer :

  • l'organisation des flux logistiques, de l'outil de production et des schémas industriels
  • les choix de fabrication interne ou de sous-traitance (make or buy)
  • l'impact du chiffre d'affaire généré pour anticiper les répartitions des charges fixes
  • et surtout identifier les limites admissibles de négociation pour les nouvelles affaires.          

Le devis doit aussi permettre de valoriser et de prendre en considération les Besoins en Fonds de Roulement induits par le développement de nouveau produit et de l'activité (Recherche et développement, services supports,  outillages et équipements industriels) il en va de la pérennité de l'entreprise.

Enfin la compilation des différents devis devrait permettre d'obtenir une projection de ce que seront les comptes de résultat escomptés de l'entreprise dans les périodes (années, saisons, mois…) à venir, et le cas échéant, d'aider le dirigeant à envisager les adaptations nécessaires pour assurer la pérennité et la poursuite du développement de l'entreprise. 

 

Vincent ROUET

Valeurs & Ressources

06.98.82.75.32

valeurs-et-ressources@orange.fr

Posez une question publique
Aucune question
Votre nom :

Votre e-mail :

Votre question :