Bétonner son projet avec le lean startup

le 18/01/2018 à 10h45

Partager cet article:

 

Ce qu'il faut retenir

- Démarche basée sur l'évolution du produit par itérations successives.

- Cette évolution résulte de la confrontation du produit avec son marché.

- La preuve du concept est faite de manière pragmatique et incontestable.

- Elle crédibilise le projet et facilite la levée de fonds.

- Elle peut conduire à une innovation plus prometteuse que celle initiale.

 

« Lean », maigre en anglais, vient du concept de « lean manufacturing », l’organisation « sobre » et au plus juste de la production. Elle consiste à se focaliser sur le point le plus sensible du process de fabrication pour rechercher la performance par l'exploitation optimale des ressources. Toyota l'a en particulier appliqué avec succès dans les années 50.

Ce concept trouve à s'appliquer aussi à l’innovation, dans une « innovation sobre » mis au point en 2008 par Eric Ries dans la Silicon Valley.

Le « lean startup » consiste à expérimenter de manière extrêmement rigoureuse un projet puis à le valider. Les versions successives d'un produit sont ainsi testées sur le marché afin d'exploiter les feed-backs des clients pour identifier les points d'amélioration, les mettre en œuvre et les valider. La première version du produit est proposée dans sa forme la plus simple et dépouillée. Elle est ensuite enrichie en runs successifs, de manière agile, au contact du marché.

Toutes les ressources sont mobilisées pour rencontrer les clients, identifier les besoins, adapter le produit et le fabriquer en adéquation avec le marché.

La confrontation avec le marché permet ainsi de faire, rapidement et à moindre coût, « the proof of concept », de valider ses idées, de lever les doutes pour aborder la suite avec confiance, en position de force.

Avant même que le produit soit finalisé, les prospects peuvent être sollicités pour s'inscrire sur une liste d'attente afin d'être informés de la sortie du produit. Lorsque la liste d'attente s'allonge et que le carnet de commande se remplit, l'activité peut être lancée avec confiance. Les partenaires seront faciles à convaincre.

A l'inverse, lorsque les résultats sont décevants, la méthode suppose alors rigueur et objectivité ; si les différentes variantes du produit ne suscitent manifestement pas l'intérêt du marché, il faudra, en toute lucidité, rebondir rapidement ailleurs.

Le lean startup ne fera jamais d'une mauvaise idée un bon projet mais peut permettre, en étant objectif et agile, d'évoluer vers des idées voisines plus prometteuses.

Cette approche pragmatique en itérations successives, s'appuyant sur des constatations tangibles plutôt que sur des études plus ou moins fumeuses, permet de rapidement valider ses hypothèses et réduit considérablement les risques.

Le lean startup sécurise considérablement l'innovation et peut éviter au porteur de projet bien des désillusions !

 

Stéphane Lépine

Postez un commentaire
Aucun commentaire
Votre nom :

Votre e-mail :

Votre commentaire :