Pourquoi faire appel à un mentor pour un porteur de projet ?

 

Ce qu'il faut retenir

 

Un mentor est un chef d'entreprise expérimenté qui a réussi et qui accompagne ponctuellement et bénévolement un porteur de projet sur une période donnée.

Le mentoré tire les bénéfices suivants de sa relation avec le mentor :

-   prise de conscience des faiblesses, lacunes et incohérences de son projet ;

-   accompagnement dans sa réflexion et ses prises de décision ;

-   découverte d'autres façons de penser, d'autres angles de réflexion, d'autres méthodes de travail ;

-    écoute d'un confident qui a pu traverser les mêmes difficultés ;

-    recul par rapport à une activité quotidienne qui l'emprisonne dans un horizon à court terme ;

-   introduction auprès de personnes pouvant jouer un rôle important dans le développement de son projet ;

-   gain en crédibilité dans son écosystème.

 

Si beaucoup de porteurs de projet, souvent les plus illustres, se font accompagner par un mentor, c'est que cela doit être utile !

Essayons de comprendre l'intérêt de prendre un mentor pour un porteur de projet qui ne dispose pas, par définition, de beaucoup de temps.

 

Qu'est-ce qu'un mentor ?

Un mentor est une personne expérimentée, généralement un chef d'entreprise qui a connu la réussite et qui souhaite faire bénéficier un porteur de projet (mentoré) de son expérience, de ses compétences et de ses relations pour l'aider à réussir dans son entreprise. Cet accompagnement est généralement réalisé bénévolement, ponctuellement et sur une certaine période.

 

Quelle est la différence entre un coach et un mentor ?

Le coach est un expert dans l'art du développement personnel et n'a pas besoin d'avoir des connaissances dans le domaine d'activité du coaché. Il permet à ce dernier de devenir plus performant dans son entreprise.

Le mentor est un expert dans un domaine déterminé, un expert en contenu qui partage des connaissances et des expériences. Il permet ainsi au mentoré, le porteur de projet dans le cas présent, de devenir plus expérimenté dans son entreprise.

Le mentoré bénéficie ainsi de l'avis extérieur d'une personne expérimentée et d'une aide à la réflexion et à la prise de décision. En effet, il est souvent plus facile d'identifier les pistes d'amélioration dans les autres entreprises que dans la sienne propre. Le mentor n'impose pas ses solutions toutes faites : il écoute, questionne, découvre, s'adapte au contexte, conduit le mentoré face à ses contradictions et l'accompagne dans sa réflexion. Le mentor n'est pas un consultant et il ne dit pas ce qu'il ferait à la place du mentoré. Il l'alerte plutôt avec franchise et courage sur les risques de certains choix au regard de son vécu, même si cela peut générer des frustrations chez le mentoré.

Il joue le rôle de miroir le plus fidèlement possible pour éclairer les décisions du mentoré sans prendre sa place, ni projeter sa personnalité.

Les qualités d'un bon mentor sont donc l'écoute, la bienveillance, la réflexion, la discrétion, le courage, l'honnêteté et le souci d'éviter les conflits d'intérêt.

 

Quels sont les principaux bénéfices pour le mentoré ?

En dehors de l'acquisition de connaissances, le mentoré va bénéficier des avantages suivants :

-    prendre conscience des faiblesses, lacunes et incohérences de son projet après avoir été challengé par son mentor qui préfèrera accompagner et susciter une réflexion plutôt que d'apporter des solutions toutes faites ;

-    découvrir d'autres façons de penser, d'autres angles de réflexion, d'autres méthodes de travail ;

-    bénéficier de l'écoute d'un confident qui a pu traverser les mêmes difficultés et se sentir moins seul devant des décisions délicates à prendre ;

-    prendre du recul par rapport à une activité quotidienne qui l'emprisonne dans un horizon à court terme ;

-    être introduit auprès de personnes pouvant jouer un rôle important dans le développement de son projet ;

-    gagner en crédibilité dans son écosystème.

 

Quels sont les principaux bénéfices pour le mentor ?

Accompagner et aider un porteur de projet, lui faire bénéficier de ses connaissances et de son expérience est très gratifiant pour le mentor. Si ce dernier ne se sent pas en mesure d'apporter tout ce qu'attend le mentoré, il doit refuser le mentorat.

Se trouver confronté à de nouvelles problématiques, découvrir de nouveaux business, de nouvelles personnes, de nouvelles méthodes constituent également un enrichissement. Les mentors apprennent toujours quelque chose de leur mission.

C'est aussi une formidable aventure humaine qui donne envie de recommencer.

Cerise sur le gâteau, le mentor peut profiter du lien de confiance tissé avec le mentoré pour éventuellement devenir business angel.

 

La complicité qui peut naitre entre le mentor et le mentoré doit aller de pair avec une approche sérieuse et professionnelle. A cet effet, il est recommandé de transmettre à l'avance les documents, préparer en amont les réunions, rédiger des ordres du jour et établir des compte-rendus de réunion.

La déontologie est également importante à respecter. Il est recommandé de définir le cadre de la relation en veillant au partage de valeurs fortes, en particulier la confiance, la confidentialité et la bienveillance sans occulter bien entendu la confrontation vienveillante lorsqu'elle est nécessaire.

C'est ainsi que la collaboration aboutira à une relation gagnant/gagnant.

 

Stéphane Lépine

Postez un commentaire
Aucun commentaire
Votre nom :

Votre e-mail :

Votre commentaire :