Créer son propre emploi

 

Ce qu'il faut retenir

- L'entreprenariat suppose de vérifier la cohérence de son projet avec ses assises professionnelles et personnelles.

- Il lui faudra maintenir sa motivation sur la durée, de la résistance, de la persévérance, du pragmatisme, le sens des priorités et de l'organisation…

- L’entreprenariat nécessite par ailleurs de maîtriser de nombreux domaines de compétences et de savoir s'entourer.

- Mener son projet avec méthode, en respectant chacune des étapes, est un gage de réussite.

 

Une entreprise sur trois est créée par un chercheur d’emploi !

Les créations d’entreprise ont atteint le million en 2021.

Du jamais vu ! 

La réalité est plus modeste :

La micro-entreprise représente plus de 60 % des créations d’entreprises totales.

Créateurs d’entreprise, qui êtes-vous ?

  • Plus de la 1/2 (56%) des créateurs d'entreprise sont diplômés du supérieur
  • 1/7 (15%) ont un CAP ou un BEP
  • 1/8 (13%) n’ont aucun diplôme qualifiant.

 

L’El Dorado ?

  • Le salaire moyen d'un créateur d'entreprise se situe autour de 1 000 / 1 200 euros net la première année et entre 1 800 et 2 000 euros au bout de vingt-quatre mois.
  • 49,5 % échouent dans les 5 premières années (un taux d'échec qui monte à 80% pour les start-up).

 

Alors, mieux vaut choisir la sécurité avec le salariat ?

  • Il n’y a aucune assurance de garder un métier à vie quand on est salarié. Il existe des entreprises prospères qui licencient pour augmenter leur rentabilité.
  • L’adage « Qui cherche trouve » se heurte souvent à une réalité décevante. Des juniors dits « sans expérience », aux seniors dits « trop chers »…, la liste des exclus du marché du travail est longue.

 

Pourquoi monter sa boîte ?

S’épanouir au travail en exerçant un métier intéressant et qui a du sens, être son propre patron, s’organiser comme on l’entend sont autant d’arguments qui incitent à se lancer.

La création, la reprise d’entreprise ou l’association à un projet viable constituent souvent LA solution pour rebondir.

Encore convient-il d’être solidement armé pour se lancer dans l’aventure.

 

Comment monter sa boîte ?

La clé de la réussite réside dans la solidité de ses bases pour entreprendre et dans la rigueur de sa démarche pour bâtir et lancer son projet.

 

S'assurer de ses bases professionnelles et personnelles pour mener à bien son projet

L’entreprenariat est un véritable parcours du combattant qui demande au futur entrepreneur de vérifier sur quoi il va s’appuyer pour le réussir.

Il fera tout d’abord le point sur ses ressources personnelles : valeurs, motivations, intérêts, mode de fonctionnement, qualités, compétences, talents inexploités, freins, axes de progrès…

Mener à bien son projet demande un maintien de la motivation sur la durée, de la résistance, de la persévérance, du pragmatisme, le sens des priorités et de l’organisation...

L’entreprenariat nécessite aussi de maîtriser de nombreux domaines :

marketing-commercial, technique métier, gestion, droit…

En fonction des forces et des faiblesses mises en évidence, l’entrepreneur saura alors juger de la pertinence de s’entourer des personnes ad hoc ou des associés pour la réussite de son entreprise.

 

Savoir avancer avec méthode

La réussite de la démarche entrepreneuriale suppose également de mener son projet avec méthode, en reconnaissant le bien fondé de chacune des étapes nécessaires : étude du marché, définition du business model, choix d’un cadre juridique, élaboration d’un budget pour valider la rentabilité du  projet, vérifier le Proof Of Concept (POC), le Product Market Fit (PMF), créer son pitch, son teaser…

Grande est la tentation d’édulcorer voire de « zapper » certaines étapes jugées comme facultatives ou inutiles parce que rébarbatives ou trop compliquées.

Lorsque toutes les étapes sont correctement réalisées, le candidat dispose de sérieux atouts pour réussir et son professionnalisme transparaît immanquablement auprès des investisseurs et futurs associés.

Créer son entreprise peut être une alternative intéressante au salariat pour toutes sortes de raisons : trouver une parade à son exclusion du marché du travail, vivre ses rêves, s’accomplir en pouvant mieux choisir ses contraintes, donner libre cours à sa créativité et sa soif d’indépendance…

Un projet, ça se réfléchit pour le bâtir : il faut bien se connaître et savoir ce qu’on veut : changer de métier ? Ou changer quelque chose de sa vie actuelle ?

Ensuite, un projet bâti, ça s’éprouve face à la réalité de ses ressources mobilisables et de celle de son persona pour le réussir.

Bon vent à tous les entrepreneurs !

 

Marie Bouges-Maunoury

 

Qui sommes nous

 

 

 

Articles sur le même thème

Se lancer ou pas

10 bonnes raisons d'intégrer un incubateur

Se poser les bonnes questions grâce à la modélisation

Cinq questions à se poser avant de lancer son projet

Bétonner son projet avec le lean startup

Comment choisir un bon nom de marque ?

Pourquoi faire appel à un mentor pour un porteur de projet ?

Postez un commentaire
Aucun commentaire
Votre nom :

Votre e-mail :

Votre commentaire :