Les 7 points fondamentaux d'un communiqué de presse efficace

le 16/12/2011 à 20h55

Partager cet article:

Le meilleur outil pour transmettre une information aux journalistes reste le communiqué de presse (vulgairement appelé CP). Les journalistes sont habitués à en recevoir régulièrement et pour eux, il constitue un document officiel. Seulement, le communiqué de presse doit respecter certains principes pour qu’il débouche sur un article.

 

1 – Bien choisir le message

Beaucoup d’entreprises estiment que pour se faire connaître à travers les journalistes, il suffit de leur envoyer très souvent des informations. C’est une erreur. Faire des relations presse ne s’improvisent pas. Tout d’abord, il faut bien considérer l’information à communiquer. Le journaliste sera intéressé par la nouveauté ou par l’importance de celle-ci. Le message choisi doit donc susciter son intérêt.


Ainsi, le communiqué peut porter sur le lancement d’un nouveau produit, sur la création d’une toute nouvelle entreprise, sur une innovation, sur l’obtention d’un prix, sur un partenariat, etc. En bref, il faut communiquer sur les événements importants de l’entreprise. S’il y a plusieurs messages à faire passer, il faut écrire plusieurs documents. Un communiqué de presse contient une seule information pour éviter que le journaliste se perde dans les différents messages.

 

2 – Aller à l’essentiel

Pour faciliter la compréhension du message, le communiqué de presse doit être court, concis et précis. La longueur « autorisée » est de une à deux pages, même si le meilleur format reste une page. Les professionnels de la presse étant pressés par le temps, il leur faut comprendre très vite l’objet du communiqué. S’ils souhaitent avoir plus de détails, ils entrent en contact avec l’entreprise.

 

3 – Hiérarchiser l’information

Pour attirer l’œil du journaliste, l’information doit être hiérarchisée. Dès les premières lignes, le journaliste doit reconnaître l’information principale. Si celle-ci l’intéresse, il continuera de lire le communiqué. Au fur et à mesure de sa lecture, chaque paragraphe lui donne un peu plus d’éléments de moindres importances et enfin, secondaires. La structure rappelle une pyramide où le sommet représente l’information essentielle et la base, l’information générale. C’est pourquoi, le communiqué de presse se termine souvent par une présentation succincte de l’entreprise sans oublier les coordonnées du contact presse et les informations pratiques.

 

4 – Eviter l’auto-promotion

Le communiqué de presse doit apporter des informations neutres sans dithyrambes. Il faut donc éviter les mots tels que « révolutionnaire », « le meilleur », « exceptionnel ». Il faut pouvoir prouver chaque donnée énoncée. Par exemple, si un produit est défini comme révolutionnaire, c’est seulement parce qu’un spécialiste extérieur l’a déclaré. Autre exemple, si un site Internet devient important, il faut le prouver avec la progression du nombre de visiteurs ou autres données qui valorisent cette caractéristique. Ainsi, la vanité n’est pas du goût de la presse, par contre l’enthousiasme est applaudi.

 

5 – Garder un style adapté (journalistique)

La forme et le style du communiqué de presse se rapprochent du type journalistique. En effet, il est composé d’un titre informatif et accrocheur, d’un chapô et des intertitres. Le chapô est les premières lignes répondant aux questions essentielles des journalistes : Qui, Quand, Quoi, Où, Comment, Pourquoi. Quant aux intertitres, ils permettent de faciliter la lecture et comprendre rapidement l’idée énoncée dans chaque paragraphe.

 

6 – Soigner la forme

Une fois le contenu travaillé, il est temps de soigner la forme. Le communiqué de presse doit être agréable à regarder, toujours dans l’idée d’attirer l’œil du journaliste. En incorporant des illustrations, le document garde une forme aérée. Dans le corps du texte, les citations provenant d’intervenants en lien avec l’information donne du rythme au communiqué.

 

7 – Cibler les journalistes

Une fois le message choisi et le communiqué de presse écrit, il ne sert à rien de l’envoyer à tous les contacts journalistes. Il vaut mieux cibler la presse qui serait susceptible d’être intéressée par l’information. Il sera ensuite plus aisé de les relancer.


En conclusion, le communiqué de presse doit faciliter le travail des journalistes. Il faut garder en tête que les professionnels de la presse sont pressés par le temps et par leurs obligations de terminer à la date de bouclage. Aussi, le communiqué de presse efficace sera celui qui leur fera gagner ce temps précieux.

 

Laetitia MIGNON

Chargée de communication Prospactive

 

Article sur le même thème :

 

Postez un commentaire
Aucun commentaire
Votre nom :

Votre e-mail :

Votre commentaire :