Inhibiteur de son pour armes à feu

photo de l'annonceur n° 1651

Pour commercialiser un inhibiteur de son pour armes à feu protégé par 2 brevets déposés en 2016 (revendications des brevets acceptées sans réserve), je recherche un investisseur ou un industriel.


Annonce n° 2858 - Paris (75) - le 2-07-2024

Stade d'avancement : Prototype finalisé
tech-ia

Détail de l'annonceSynthèse de l'annonce
LES BESOINS
Compétences recherchées :Soit des investisseurs passifs, soit des industriels en mécanique.

GARANTIES SOLIDES FOURNIES.
Recherche :
  • Associé
  • Investisseur
Montant total souhaité : 10 000 € Montant minimum par investisseur : 20 000 €
L'ÉQUIPE
Nombre de personne(s) dans le projet : 3
Profil de l’équipe et apports : 1 inventeur, 1 dessinateur CAD, 1 manager.

Le développement s'est fait avec deux imprimantes 3d propres (une basique, une haut de gamme) et avec le concours extérieur de sous-traitants - ateliers mécaniques équipés de machines CNC modernes.
Ambitions de l'annonceur : En principe notre but est de commercialiser les brevets sous forme d'octroi de licences. Il sera peut être nécessaire dans un premier temps de faire produire et commercialiser une série de dispositifs de modification.
DESCRIPTION DU PROJET
Description détaillée du projet : Il s'agit d'un inhibiteur de son pour armes à feu (pas d'un silencieux) qui empêche toute onde sonore et flash de sortir de la bouche ou par l'arrière. Poids du dispositif environ 20 grammes (selon matériau).

Un brevet est dédié exclusivement aux armes neuves, le second peut s'appliquer aux armes neuves ou en modification des armes existantes. Seul reste le bruit produit par le projectile dans l'air, soit autour de 72-76 dbA (un claquement de doigts). Il s'applique aux armes de tout calibre longues ou courtes, à coup par coup, automatiques ou semi-automatiques, à balle ou à grenaille (sauf les revolvers - excepté le Nagant).

Les capitaux recherchés sont destinés à la fabrication de plusieurs prototypes et à leur présentation.
Les points forts du projet : L'industrie a longtemps recherché la solution aux problèmes des nuisances sonores engendrées par les détonations, leur meilleure réponse à ce jour a été sous la forme de silencieux, d'un fort poids, à l'efficacité réduite, coûteux, assorti de nombreuses fois par la nécessité d'utiliser de la munition subsonique.

Notre dispositif, d'une approche nouvelle, constitue une avancée majeure dans ce domaine.

Rappelons qu'il y a, tous propriétaires confondus (armées, polices, tireurs et chasseurs), environ 1 milliard d'armes légères en circulation (source : small army survey) ; par ailleurs le tir est le 3ème sport individuel le plus pratiqué au monde, derrière le tennis et le golf. Sa pratique est fortement handicapée par les nuisances sonores qui suscitent des gros problèmes de voisinage.
La concurrence : Aucune concurrence, nouveauté absolue.

Le détenteur de ces brevets aura le leadership mondial.

ENVOYER UN MESSAGE PRIVÉ SANS ÊTRE INSCRIT

Pour recevoir une réponse, laissez vos coordonnées
OU

Envoyer

RECOMMANDER LE PORTEUR DE PROJET


Envoyer

AUTHENTIFIEZ-VOUS


Envoyer

VOTEZ


En savoir plus

Message public

Votre profil Linkedin :